L’assurance vie : les différences avec l’assurance décès

assurance vieIl est essentiel de se mettre à l’abri et de bien protéger ses proches également, car la vie est imprévisible et que de ce fait, les malheurs ne préviennent jamais avant de frapper.D’ailleurs, il est triste de constater que les personnes qui n’ont pas pris leurs dispositions se retrouvent tellement désemparées et désespérées lorsque le malheur les frappe brusquement. Les dispositions à prendre se traduisent de nos jours par la contraction de divers types de contrats d’assurance.

En effet, pour être à l’abri des sinistres et des aléas de la vie, il peut être nécessaire de souscrire à un contrat assurance vie, à un contrat d’assurance maladie, à un contrat d’assurance auto-moto ou même à un contrat d’assurance décès.

Cependant, avant de contracter des contrats d’assurance, et ce quels qu’ils soient, il est plus que nécessaire de bien comprendre tout ce que cela implique. Aussi, si vous avez entendu parler de contrats assurance vie et assurance décès et que vous êtes intéressé, il vous faudra comprendre certaines choses avant de souscrire à ces types de contrats d’assurance.

D’ailleurs, vous devez savoir que bien qu’un très grand nombre de personnes les confondent, les contrats assurance vie sont très différents des contrats d’assurance décès. La bonne nouvelle, c’est que vous ne tarderez pas à tout savoir et tout comprendre et vous serez alors en mesure de faire le bon choix quand il faudra passer à l’action.

Tout sur le contrat d’assurance vie

D’une manière générale, ce sont les compagnies d’assurance et les établissements banquiers qui proposent des contrats assurance vie.

Un contrat d’assurance vie met en œuvre quatre acteurs principaux : l’assureur, l’assuré, le bénéficiaire et le différence assurance vie et assurance décèssouscripteur. Le souscripteur est la personne qui souscrit au contrat d’assurance vie et qui en choisit le bénéficiaire. Le bénéficiaire est celui qui touchera le capital ou la rente mensuelle en cas de sinistre ou de non-décès. L’assuré quant à lui, est la personne sur laquelle les risques reposent et il peut s’agir du souscripteur ou du bénéficiaire. L’assureur, quant à lui, est l’établissement financier chez qui l’assuré a décidé de souscrire au contrat assurance vie.

Pour ce qui est du contrat assurance vie, c’est un contrat qui garantit qu’en cas de sinistre ou lorsque le contrat touche à sa fin, un bénéficiaire pourrait toucher un capital ou une rente mensuelle, versée par l’établissement financier choisit par le souscripteur. À la signature du contrat, le souscripteur doit verser un capital que l’établissement financier peut faire fructifier au cours du temps. Le souscripteur peut également décider de verser une certaine somme ponctuellement jusqu’à ce que le montant demandé par l’assureur soit atteint.

Souscrire à un contrat d’assurance vie est en fait, une excellente manière d’épargner sûrement et sereinement pour assurer son avenir ou celui de l’un de ses proches.

 

Le point sur le contrat d’assurance décès

Le contrat d’assurance décès, qui n’a rien à voir avec un contrat d’assurance vie, est un contrat d’assurance très intéressant dans le sens où en décidant de souscrire à ce type de contrat, une personne choisit de mettre ses proches à l’abri en leur laissant un capital décès. C’est une option à laquelle il faut réellement penser si l’on tient à ses proches et vous allez comprendre pourquoi.

En effet, un contrat assurance décès est un contrat signé par un assuré et un assureur suivant lequel l’assureur devra verser un capital décès au bénéficiaire choisit par l’assureur. Grâce à ce capital, le bénéficiaire pourrait vivre à l’abri du besoin durant un certain temps. En outre, il est possible de souscrire à ce type de contrat dès l’âge de 30 ans comme il est possible d’y souscrire assez tard. Le souscripteur peut choisir la somme qu’il pense laisser à son bénéficiaire et la manière de verser la prime pour atteindre le montant décidé.

Il faut cependant faire attention à ne pas confondre l’assurance décès avec l’assurance obsèques. En effet, si l’assurance obsèques sert à payer tous les frais de pompes funèbres pour éviter à ses proches d’être soumis à plus de tristesse, car ils seront obligés de payer les frais des funérailles, l’assurance décès sert à mettre ses proches à l’abri, tout du moins financièrement.

 

Que choisir entre un contrat d’assurance vie et un contrat d’assurance décès ?

Maintenant que vous connaissez l’essentiel à savoir sur le contrat d’assurance décès et les contrats assurance vie, vous vous demandez peut-être que choisir entre les deux types de contrats.

Optez pour un contrat d’assurance vie si vous voulez que vos épargnes portent leurs fruits. En effet, avec ce type assurance vie_économiesde contrat, l’établissement financier auprès duquel vous l’avez souscrit pourrait placer vos épargnes de manière à ce qu’ils génèrent des intérêts au fil du temps. En outre, il vous sera possible d’allier assurance vie et succession, car vous pouvez très bien désigner un bénéficiaire qui recevra un capital en cas de mort et le récupérer si vous êtes toujours vivant à la fin du contrat.

Par contre, préférez un contrat d’assurance décès si vous voulez laisser un capital décès à un de vos proches pour qu’il ne manque de rien durant les quelques mois qui suivent votre décès. Vous aurez la possibilité de choisir le montant du capital et vous pourrez même opter pour une assurance décès viagère si vous voulez vous assurer que le bénéficiaire que vous avez désigné reçoive une rente à titre ponctuel et dans ce cas là, vous pourrez verser mensuellement la prime auprès de l’assureur que vous avez choisit.

Dans le cas où vous voulez opter pour une assurance vie et succession, mais que vous voulez également laisser un capital décès à un bénéficiaire précis sans qu’il n’organise vos obsèques avec, vous pouvez très bien choisir les deux.

D’ailleurs, c’est toujours intéressant d’opter pour un contrat assurance vie et un contrat d’assurance décès. En effet, le contrat d’assurance vie vous garantira une belle retraite si vous restez en vie à la fin du contrat et si par malheur, vous mourez, vous laisserez un héritage sûr et important au bénéficiaire que vous avez choisi. En outre, le contrat d’assurance décès ne laissera pas vos proches sur la paille lorsque vous mourrez.

Par contre, si vous voulez organiser vous-même vos pompes funèbres, il est préférable que vous optiez pour une assurance obsèques ou un contrat obsèques. Cela vous permettra de partir en paix et selon la manière que vous voulez.

 

Comment trouver les meilleurs établissements financiers ?

Maintenant que vous connaissez l’essentiel à savoir sur le contrat d’assurance vie et le contrat d’assurance décès et que vous comprenez pourquoi il est essentiel de souscrire à ces types de contrat, vous devez savoir comment choisir le meilleur assureur.

Comme vous le savez, ce sont les compagnies d’assurance et les établissements banquiers qui proposent ce genre de contrat d’assurance. Cependant, comme il en existe un certain nombre sur le marché, il vous faudra avoir recours à un comparateur de taux avant de vous décider.

Vous pourrez trouver ce genre d’outil sur internet et il pourra vous renseigner sur le meilleur taux d’assurance vie ainsi que le meilleur taux d’assurance décès. De même, un comparateur d’assurance en ligne pourra vous guider vers l’établissement financier qui répond le plus à vos exigences et vos besoins.

Dans le cas où vous voulez investir sûrement vos épargnes pour vous mettre à l’abri du besoin lorsque le temps de votre retraite sera enfin venu, souscrire à un contrat d’assurance vie serait réellement une bonne idée pour vous. De plus, en cas de décès, vos proches pourront bénéficier d’un capital intéressant qui pourrait les aider à avancer dans la vie.

N’hésitez donc pas à vous lancer dans cette voie, vous ne le regretterez certainement pas, le seul bémol étant que suivant la durée de placement minimum mise en place (en général 8 ans), si vous retirez de l’argent de votre épargne avant d’avoir atteint cette durée, vous ne serez pas exonéré d’impôts sur vos bénéfices. Il est donc plus intéressant de laisser fructifier votre argent et de ne plus y toucher lorsque vous ouvrez une assurance vie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *