Entamer son deuil, comprendre et faire face

deuilLe deuil est une étape obligatoire et parfois même inconsciente, qui se déroule lorsque l’on perd malgré nous un être qui nous est plus ou moins cher.

Certains réaliseront cette perte dès l’annonce de celle-ci et en s’en sentiront probablement effondrés, d’autres ne réaliseront réellement la chose et ses significations qu’au moment de la confrontation avec le cercueil, au moment plus précisément du déroulement de la cérémonie des obsèques, qu’il s’agisse d’un enterrement ou d’une crémation.

Bien entendu, il n’existe pas de recette miracle face au deuil, il ne serait pas possible de prétendre qu’une solution toute faite existe. Par contre nous pouvons reconnaître qu’il s’effectue par étape et que certains éléments permettent de mieux appréhender ou en tout cas de mieux gérer son deuil. Certaines personnes seront également moins atteintes que d’autres face à la perte d’un être cher, ce qui ne veut pas dire que se sont des personnes insensibles, nous avons tous un degré de sensibilité en la matière différent.

Comment gérer son deuil ? De quelle manière atténuer ses souffrances dues à la parte d’une personne à laquelle on tenait ? Quelle conduite se doit-on d’adopter lorsque l’on est en deuil ? C’est autant de questions légitimes que vous pouvez vous poser.

La mise en place du deuil et ses différentes formes

Comme énoncé un peu plus haut dans cet article, le deuil se met en place différemment en fonction des individus, mais également en fonction du degré d’affection si l’on puis dire avec la personne défunte. Il arrive généralement un moment où un état de deuil est présent, même si celui-ci est inconscient et qu’on ne veuille pas l’admettre. Il peut être présent dès le premier jour de la connaissance de la nouvelle comme des semaines voir des mois plus tard.

Le deuil peut se manifester par différentes formes. Il s’agit toujours d’un manque ressenti envers la personne défunte qui s’exprime mais de différentes manières. Certains individus ressentiront par exemple de la colère, qu’ils exprimeront vivement et verbalement, d’autres ressentiront un profond état de tristesse, auront des larmes qui ne cesseront de couler, voir même des difficultés à dormir pendant plusieurs jours.

D’autres encore ne laisseront rien paraître, feignant l’indifférence, ce qui représente une réelle stratégie pour faire le deuil chez certains individus. Certains feront frénétiquement les boutiques ou le nettoyage chez eux, répondant à un besoin compulsif ou s’isoleront de manière à gérer seul leur deuil.

Le deuil s’exprime donc de différentes façon, on ne peut reprocher à une personne de ne pas réagir comme soi, étant donné que nous gérons les choses de manière non identique et tout à fait variable d’un individu à l’autre.

 

Quelques conseils pour faire son deuil

faire son deuilFaire son deuil est chose plus ou moins aisée en fonction des individus. Toutefois certains éléments peuvent le faciliter.

Ainsi, pour vous aider à faire votre deuil, en fonction de votre caractère vous pouvez essayer ces quelques astuces :

Organiser les obsèques, prendre en main toutes les étapes de manière à tout régler et vous sortir certains soucis de la tête. En effet, chez les individus très organisés, envoyer des faire part de décès, à titre d’illustration, peut déjà constituer une première étape du deuil. De plus, de nos jours avec internet, il est facile d’organiser l’envoi de faire part de décès de manière très rapide et efficace, avec un large choix, pour tous les budgets de même qu’organiser des obsèques directement en ligne.

Vous recueillir sur la tombe ou l’urne du défunt, quitte à exprimer ce que vous ressentez à voix haute peut être une autre solution pour vous aider à faire le deuil. D’où l’expression « vider son sac », lorsque l’on se sent rempli de choses qui ne vont pas, il ne faut pas hésiter à en faire part de manière à se soulager (attention toutefois à ne pas en abuser ^^).

En outre, être avec ses proches et amis du défunt qui sont également concernés par le deuil, est un autre moyen de faire le deuil en partageant et en exprimant ses sentiments, même si les mots ne sont pas forcément là, le soutien mutuel de par la présence peut réellement faire le plus grand bien.

Sortir vous aérer, vous changer les idées en compagnie de personnes que vous appréciez, qui font parti de votre cercle amical ou familial et vous soutiennent est également un comportement envisageable, qu’il s’agisse juste de se promener, de faire les boutiques ou d’aller en soirée.

Si votre état d’esprit ne s’apaise pas, c’est également peut être qu’avec votre travail qui peut être trop prenant, vous êtes en surmenage. Aussi n’hésitez pas à en parler avec votre médecin afin de prendre les mesures nécessaires pour vous laisser la période requise à la mise en place de votre deuil.

Enfin, n’hésitez pas aussi à faire appel à un spécialiste, les psychologues sont là pour vous épauler et vous aider également à faire votre travail de deuil en cas de nécessité et selon vos envies (il se peut que vous ne soyez pas familier avec ce genre de praticien et cela est votre droit).

 

La conduite à adopter lorsque l’on est en deuil

En fonction de vos croyance, de vos religions et de votre degré de praticité, il existera peut être une conduite à tenir devant les autre lorsque vous êtes en deuil. Cela peut être votre choix de respecter ces traditions et cela peut être une autre forme d’aide pour faire le deuil, dans le respect des coutumes.Cependant, vous n’êtes pas obligé de suivre une ligne de conduite sous prétexte que vous êtes en deuil, vous pouvez vous sentir libre d’agir comme bon vous semble, dans le respect de votre personne et de vos idéologies.

Il nous vient souvent l’image de la personne habillée de noir à l’enterrement car elle est en deuil.Or, peut être que le défunt aurait préféré voir ses amis et sa famille en couleur pour ce jour, en fonction de son tempérament. Si vous connaissiez bien cette personne et savez pertinemment qu’elle aurait souhaité que ce jour reste un jour heureux, vous pouvez tout mettre en oeuvre pour ce faire.

La décision de votre conduite à tenir lorsque vous êtes en deuil vous appartient donc, en accord avec votre ressenti et votre ligne de conduite.

 

Le deuil chez les enfants

Concernant les enfants, certains font le choix de les inclure lors de la cérémonie des obsèques perpétrée par les pompes funèbres, qu’il s’agisse du processus de crémation ou de l’enterrement. D’autres préfèrent ne pas les emmener par crainte sans doute de les marquer trop tôt.

deuil chez l'enfant

Toujours est-il qu’un enfant ne verra pas la réalité de la même manière qu’un adulte en la matière, suivant son âge, son degré de maturité, il n’interprétera pas les événements de la journée de la même façon qu’un autre.

Chaque enfant est unique et c’est une réalité, bien qu’ils possèdent des caractéristiques qui leur sont propres.

De manière générale on peut énoncer que les enfants ne voient pas la mort de la même façon que la population adulte. La réalité n’est pas de suite palpable et l’image de la personne qui « monte au ciel » un peu abstraite. Ce n’est que plus tard qu’il comprendra tous les événements qui se sont passés, avec un souvenir de la journée funéraire plus ou moins abstraite.

Aussi, le deuil chez les enfants est souvent un sentiment atténué, la déprime qui peut accompagner la perte d’un être cher se fait moins ressentir chez eux. De la même manière d’ailleurs qu’un enfant atteint d’un cancer sera bien souvent plus courageux qu’un adulte pour y faire face, car leur réalité / le monde tel qu’ils le voit est légèrement différents de la manière dont nous interprétons les choses.

Ceci dit, il est vrai qu’un enfant qui perd l’un de ses parents tragiquement et bien trop tôt, ressentira un manque en théorie beaucoup plus grand que pour la perte d’un grand parent ou d’un oncle (à moins que ce parent ait été néfaste pour lui). Il est vrai que selon le degré de proximité avec le défunt, le deuil en est aussi plus ou moins fort et ceci même chez les enfants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *