Comment débarrasser une maison après le décès du propriétaire ?

vider-maison-decesGérer le décès d’un être cher est très difficile et ça l’est encore plus lorsque le moment viendra de vider sa maison dans les semaines qui suivent le drame. En effet, les souvenirs de la personne disparue surgissent souvent à cette occasion.

Débarrasser la maison après un décès peut s’avérer être pénible, tant au niveau émotionnel qu’organisationnel. Deux moyens sont à la disposition de la famille du défunt. Tout d’abord, elle peut s’en occuper elle-même et effectuer toutes les procédures nécessaires. Enfin, la famille peut faire appel aux services d’un professionnel.

 

Contenu de l'article

Pourquoi débarrasser la maison ?

comment-debarrasser-une-maison-apres-le-deces-du-proprietaireDurant sa vie, une personne a pu accumuler des objets de diverse nature. Ces affaires, une fois leur propriétaire décédé, peuvent ne plus avoir leur utilité dans la maison.

Elles ne constitueront plus que des souvenirs que le proche laisse derrière lui. Afin de ne pas se retrouver submergée et dépassée par un amas d’objets superflu, la famille devra débarrasser la maison.

Cependant, il ne faut pas comprendre que « débarrasser » veut dire jeter. Les affaires du défunt sont des objets précieux pour ses proches, car ils contribuent à la mémoire de la personne qui a quitté ce monde. Débarrasser la maison à la mort du propriétaire c’est effectuer un tri dans ses affaires, pour ensuite les garder ou les donner.

 

Quand faut-il vider la maison ?

Débarrasser la maison d’un proche décédé peut souvent paraître difficile d’un point de vue sentimental. On a tendance à repousser le moment de s’y mettre à cause du bouleversement encore récent de l’évènement tragique. Sachez tout de même que plus vous tardez de vider la maison, plus vous pourrez perdre des objets auxquels vous tenez.

En effet, les affaires laissées par le défunt peuvent subir une dégradation plus ou moins importante. Cela, à cause des intempéries, de l’humidité ou encore des petits animaux nuisibles (termites, rats…). Ainsi, il est vivement recommandé de s’atteler au désencombrement de l’habitation dans les plus brefs délais suivant le décès.

Si jamais vous êtes obligé, pour une raison ou une autre (financière, administrative, familiale…) de remettre à plus tard le débarras de la maison, effectuez des visites des lieux aussi régulièrement que possible. De cette manière, vous aurez l’occasion de vérifier l’état des pièces et des objets dans la maison. Cela vous aidera à mieux conserver les affaires de votre proche en apportant de temps à autre des réparations pour limiter les dégâts qui pourraient survenir.

 

Faire appel à un professionnel

Entre l’ampleur de la besogne que vous allez devoir réaliser, l’appréhension et le chagrin que professionnel-pour-vider-sa-maisonvous éprouvez, il sera difficile de ne pas être bouleversé lors du débarras de la maison de votre parent décédé.

Vous serez aussi sans aucun doute obligé de passer des heures dans la poussière. Ainsi, afin de vous faciliter la tâche, il est plus judicieux de contacter un service de débarras de maison qui s’occupera de vider la maison à votre place. De plus, l’intervention nécessitera un certain nombre de travaux de manutention important, ainsi qu’une bonne organisation dont seuls les professionnels disposent.

Optez pour une entreprise garantissant la propreté de la maison après son opération. Dans ce cas-là, l’équipe dépêchée chez vous nettoiera tout après son passage et s’assurera que les lieux sont nets.

Ce professionnel pourrait également vous aider à trouver une utilité pour les objets que vous ne voulez pas garder, mais que vous ne souhaitez pas non plus jeter à cause de leur valeur. L’entreprise contactée pourra envoyer un de ses agents pour visiter la maison à vider. Cet agent effectuera par la suite une valorisation des objets, afin de déterminer ceux qui peuvent être récupérés ou mis en vente, et ceux qui sont à jeter.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *