Quels contrats liés aux obsèques peut-on contracter ?

contrats-pour-les-obsequesIl existe différentes façons de se prémunir soi-même, mais aussi et surtout ses proches, de frais inattendus qu’engendrent les obsèques (que l’on souhaite « faciliter la tâche » et/ou amoindrir les coûts pour sa femme, son mari, ses enfants ou bien même d’autres membres de la famille).

C’est un fait, les obsèques ont en effet un coût non négligeable, qui peut être amoindri ou payé en avance, en fonction du contrat lié, d’une manière ou d’une autre, aux obsèques que l’on va envisager.

Faisons donc l’état des lieux sur ce que proposent les différentes compagnies d’assurances et banques, mais aussi de pompes funèbres.

Contenu de l'article

Les assurances obsèques

Le principe d’une assurance obsèques est en fait relativement simple en soi. C’est un contrat intéressant à envisager lorsque l’on souhaite programmer ses obsèques. On peut alors tout choisir en amont (la compagnie de pompes funèbres qui va intervenir, le type de cercueils, etc…).

Ou simplement veiller à laisser une somme qui devra obligatoirement être utilisé par le ou les bénéficiaires pour les obsèques du défunt. Dans ce cas, ce dernier laisse simplement le choix des matériaux et des dépenses de manière générale à ceux qu’il a choisi comme bénéficiaires.

Voir plus d’informations sur les assurances obsèques et leur intérêt pour les familles.

 

Les assurances décès

cielL’assurance décès permet de fournir un capital, donc une somme d’argent définie au préalable dans le contrat, aux personnes désignées par celui ou celle qui a souscrit à cette assurance.

Cette somme est sensée couvrir les dépenses liées aux obsèques mais le ou les bénéficiaires peuvent en faire l’usage qui leur convient en réalité. C’est là la principale différence vis à vis des contrats obsèques.

Pour en savoir plus sur les différences entre assurances obsèques et assurance décès vous pouvez lire cet autre article.

 

L’assurances dit

L’assurance dit n’est autre qu’une assurance décès qui inclut aussi l’invalidité et l’incapacité de travail. C’est donc une assurance qui nous couvre en cas de pépin assez général. C’est le plus souvent dans le cadre de l’acquisition d’un bien immobilier que l’on va signer ce type de contrat.

D’ailleurs, on peut normalement choisir de ne pas souscrire à toutes les couvertures de cette assurance (par exemple incapacité de travail) au moment de la signature du prêt. Mais en bref, c’est donc une couverture indispensable qui permet d’avoir une partie ou même la totalité du montant du prêt restant remboursé en cas de décès de l’un des conjoints.

L’assurance vie

epargne-et-decesL’assurance vie est un moyen d’épargne à fort taux (en tout cas plus intéressant que sur le livret A). C’est donc un compte que l’on ouvre pour y verser des sommes plus ou moins régulièrement mais qui va être bloqué généralement sur une période assez longue (plus ou moins 8 ans).

Lorsque l’on choisie de prendre une assurance vie, on nomme alors un bénéficiaire, qui lui va récupérera la somme que vous aurez déposée (plus les intérêts acquis au fil du temps), en cas de décès. Cela a valeur légale, comme le serait un testament.

 

Ainsi, plusieurs types de contrats sont bien reliés d’une manière ou d’une autre aux obsèques. Certains prévoient réellement les obsèques, comme c’est le cas pour l’assurance obsèques et l’assurance décès (bien que dans le second cas le bénéficiaire puisse envisager d’utiliser les fonds pour une autre raison). L’assurance dit est un cas particulier qui concerne l’acquisition d’un bien immobilier à deux et permet d’assurer le remboursement du prêt en cas de décès de l’un des deux partenaires. L’assurance vie quant à elle est un moyen d’épargne qui peut tout à fait être intéressant pour soi-même ou pour le bénéficiaire en cas de décès imprévu.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *